L’anacardier
Arbres de Thaïlande

L’anacardier (Anacardium occidentale - Anacardiacée) a été introduit en Afrique et en Asie, par les Portugais au XVe siècle. Ils l’avaient découvert dans le Nordeste brésilien dont il est originaire. Il doit sont nom au mot tupi [1] acaju raccourci par les français en "cajou".
L’anacardier appartient à la même famille que la mangue (Mangifera indica) avec lequel on peut le greffer et le pistachier commun (Pistacia vera)

En Thaïlande

En Thaïlande l’anacardier est appelé มะม่วงหิมพานต์ (mamuang himmaphan [2]).
Les graines ont été introduites en Thaïlande du sud en 2444 (1901) par le professeur Russida [3]

Caractéristiques

Anacardium occidentale

L’anacardier atteint une hauteur totale supérieure à 7 mètre à l’âge adulte sans dépasser 8 à 10 mètres quoiqu’il puisse atteindre 20 m dans son aire d’origine. Son tronc peut mesurer de 1 à 1,5 m de diamètre, Il a un port hémisphérique (globuleux) de type arbre fruitier.
Les feuilles sont simples, alternes, oblongues à lancéolées ou ovales, arrondies au sommet, en forme de coin à la base, parcheminées, glabres, coriaces et possèdent une cuticule épaisse avec des nervures saillantes à la face supérieure. Elles mesurent de 7 à 18 cm de long sur 5 à 12 cm de large et sont portées par un pétiole de 1 à 2 cm environ, épaissi à la base.

Jeunes feuilles d’anacardier

Les jeunes feuilles d’anacardier peuvent être consommées cuites, comme un légume.
Les branches sont très sensibles au feu, et se régénèrent difficilement. À l’état naturel, les branches touchent rapidement le sol et peuvent même provoquer des marcottes [4] naturelles. L’écorce est grise et assez lisse. Quand on les froisse, toutes les parties de la plante dégagent un fort parfum de térébenthine. Le bois résiste aux termites, utile dans la construction de bateaux,. Bien que la qualité de son charbon soi bonne il est peu apprécié car il crépite à cause de son taux en baume de cajou (CNSL, riche en phénols inflammables) .

Fleurs de cajou

Les fleurs de l’anacardier sont des fleurs unisexuées mâles et des fleurs hermaphrodites.Elle sont jaune pâle ou blanches striées de rouge ou de rose.Elle sont odoriférantes. Les fleurs hermaphrodites sont groupées en racèmes, d’un côté de la branche.

Le fruit

L’anacardier est principalement cultivé pour son fruit, composé d’un faux fruit [5] la pomme cajou, périssable et d’une noix à la coque dure contenant l’amande de cajou.

(Amandes de) noix de cajou salées

L’anacarde ou noix de cajou pousse en premier. Lorsque son volume maximum est atteint, en 30 à 35 jours, son pédoncule se développe rapidement considérablement pour se former la pomme cajou. La noix se déshydrate, rétrécit et durcit. Elle représente alors 10 % du poids du fruit complet.

Pomme cajou

La pomme de cajou a une forme de poire rouge, jaune ou orange de 6 à 10 cm de longueur. Elle est sucrée, très juteuse, légèrement parfumée, acide et très riche en vitamine C. Elle peut être mangé fraîche, séchée, cuite en confiture ou en sirop.

Baume cajou

La noix de cajou est formée d’une coque dure contenant une résine appelée le baume cajou (CNSL ou Cashew Nut Shell Liquid), riche en phénol entourant l’amande.

Cashew Nut Shell Liquid - CNSL

Le baume cajou ou CNSL a l’apparence d’un suc brunâtre résineux, âcre et vésicant. Ses principaux constituants sont un oxyacide, l’acide anacardique 39%, son dérivé de décarboxyation le cardol 58%, l’anacardol et le gingkgol. Le cardol est principalement en un mélange de différents résorcinols. Le gingkgol, l’anacardol et le cardanol sont des composés phénoliques aromatiques. Le baume de cajou présente des propriétés uniques, notamment de stabilité à des températures extrêmes. Il est très utilisé dans la fabrication d’éléments de friction notamment pour l’aéronautique (freins, embrayages), l’industrie de revêtements spéciaux (peintures marines vernis, matières plastiques, etc.) et des insecticides.

Huile de cajou

On extrait une huile végétale comestible d’excellente qualité par pression des amandes de cajou. L’amande de cajou est très riche en acides gras essentiels , surtout des acides oléique et linoléique (77%), en protéines (21%), en vitamines A, D, K, PP, E (21,5 mg/100 g), des sels minéraux : calcium, phosphore, fer. L’huile d’anacarde ou huile de noix de cajou contient 80% d’acides gras insaturés dont l’acide oléique – oméga 9 - et l’acide linoléique – oméga 6 [6].
L’huile d’Anacarde trouve est utilisée en cosmétique à cause de sa richesse en acides gras insaturés oléique, linoléique et en vitamine E.

Cuisine thaîlandaise

La noix de cajou est l’ingrédient s’une recette thaïlandaise traditionnelle très prisée des touristes le Poulet sauté au noix de cajou

2017/07/poulet-saute-aux-noix-de-cajou.html

Classification

Règne Plantae
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Ordre Sapindales
Famille Anacardiaceae
Genre Anacardium
Nom binominal Anacardium occidentale L., 1753

Notes

[1Les Tupis sont les aborigènes amérindiens de la côte brésilienne qui ont vivaient sur le littoral atlantique du Brésil actuel, depuis l’État de Rio de Janeiro jusqu’au nord de l’État de Bahia, peut-être jusqu’aux États du Pará ou d’Amazonas.

Peinture d’une femme tupi

Du faite de leurs similitudes ethniques et culturelles, on regroupe les Tupis et les Guaranis du sud et du sud-est du Brésil du Paraguay et de la Bolivie, dans le groupe ethno-linguistique des Tupi-Guarani. Ils ont laissé un héritage important dans la culture, le vocabulaire et la population brésilienne. Il en reste quelques tribus aujourd’hui.

[2Translittération du Royal Thai General System

[3พระยารัษฎานุประดิษฐ์มหิศรภักดี - คอซิมบี๊ ณ ระนอง - Lord Ratsadanupradit Mahison (Sim Bee Na Ranong). qui a a également développé la culture du café et de l’hévéa.

Lord Ratsadanupradit Mahison (Sim Bee Na Ranong)

On peut voir une statue de Lord Ratsadanupradit dans le parc municipal à Trang et sur la colline Rang à Phuket. Sa tombe se trouve à Ranong.

[4Une marcotte est une partie végétale aérienne, tige, branche, drageon, etc. qui est enterrée et développer ses propres racines avant d’être séparée de la plante mère et de constituer ainsi un nouvel arbre.

[5Un faux-fruit ou pseudocarpe, désigné aussi par fruit accessoire, fausse baie, pseudo-fruit, fruit complexe est le résultat de la transformation des induvies (organes qui ne dégénèrent pas après fécondation) d’une inflorescence à la suite de la fécondation. Le fruit vrai est issu du seul pistil de la fleur. Outre la pomme de cajou, l’airelle, l’ananas, la banane, la canneberges, la courge, la figue, la fraise , la pastèque, la poire, la pomme, le coing, le concombre, le cynorhodon, le melon, le potiron, etc. sont des faux-fruits.

[6Acide alpha linolénique C 18 :3 des traces à 0,2 %
Acide arachidonique C20 :0 de 0,3 % à 0,8 %
Acide linoléique C18 :2 de 15,6 % à 18,6 %
Acide margarique C18 :0 de 0,1 % à 0,2 %
Acide oléique C18 :1 de 57,3% à 65,1%
Acide palmitique C16 :0 de 9,0 % à 14,2 %
Acide palmitoléique C16 :1 de 0,3 % à 0,4 %
Acide stéarique C18 :0 de 6,3 % à 11,6 %