le tigre indochinois se reproduit de nouveau en Thaïlande

Espèce menacée, le tigre indochinois se reproduit de nouveau en Thaïlande

Ils sont de retour. Des bébés tigres ont été découverts dans un parc naturel dans l’est de la Thaïlande, une bonne nouvelle pour cette sous-espèce décimée par la déforestation et le braconnage généralisé. Les tigres ont été trouvés grâce aux efforts de Freeland et de Panthera, deux groupes de protection de la faune qui travaillent en collaboration avec le ministère thaïlandais des parcs nationaux.
Le rebond extraordinaire des tigres de l’ouest de la Thaïlande est un miracle John Goodrich, directeur du programme tigre à Panthera

La Thaïlande est considérée comme une plaque tournante du trafic d’animaux sauvages. Pourtant c’est l’un des treize pays où vivent encore des tigres à l’état sauvage, mais leur nombre a largement chuté ces dernières années. La dernière fois qu’une famille de tigres indochinois avait été aperçue remonte ainsi à plus de 15 ans. D’après John Goodricg, directeur du programme tigre à Panthera, le Thaïlande Huai Kha Khaeng Wildlife Sanctuary serait donc le seul terrain de reproduction connu du tigre indochinois

Les tigres indochinois, qui sont généralement plus petits que leurs homologues du Bengale et de Sibérie, étaient présents autrefois dans une grande partie de l’Asie. Aujourd’hui, on estime que seulement 221 d’entre eux vivent en Thaïlande et en Birmanie.

En 2010, les 13 pays abritant des tigres, le Bangladesh, le Bhoutan, la Chine, le Cambodge, l’Inde, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, la Birmanie, le Népal, la Russie, la Thaïlande et le Vietnam, avaient lancé un programme destiné à doubler leur nombre d’ici 2022. Dans le monde, le WWF et le Global Tiger Forum ont recensé en 2016 quelque 3.890 tigres.