Vous êtes ici : Accueil » fr » Blog » Informations » Nature, faune et flore » La main de Bouddha

La main de Bouddha


Toutes les versions de cet article :

agrandir

La main de Bouddha (Citrus medica), มะงั่ว (mang ngua ) est une variété de cédrat asiatique, un agrume aromatique dont les quartiers ne se soudent pas entre eux et peuvent évoquer les doigts d’une main dans les positions codifiées (mudrâ) du panthéon bouddhiste.

Description

Main de Bouddha - Arbre

Ce fruit pousse sur un buisson ou un petit arbre, qui possède des longues branches parsemées d’épines. Ses feuilles oblongues et larges sont vert pâle et mesurent une quinzaine de centimètres. Ses fleurs sont blanches ou pourpres et croissent en grappes odorantes.

Main de bouddha (Citrus medica)

Le fruit est divisé en sections ressemblant à des doigts. Il a une peau épaisse et sa chair (s’il y en a) est faiblement acide et non-juteuse, sans pépins.

Écologie

L’espèce Citrus medica est originaire d’Inde ; l’origine de la main de Bouddha remonte à l’Inde du Nord-Est ou à la Chine. Il s’agit d’une mutation génétique d’un cédrat.

Propriétés et utilisations

La main de Bouddha est très parfumée. Elle est utilisée par les Chinois et les Japonais pour parfumer les chambres et les affaires personnelles, comme les vêtements.

Offrande dan un temple bouddhiste

En Thaïlande, le fruit peut être donné en offrande religieuse dans des temples bouddhistes, notamment pendant les festivités du nouvel an chinois. Selon la tradition, Bouddha préfère que les doigts du fruit soient dans une position telle qu’ils ressemblent à une main fermée, ce qui symbolise l’acte de prier.

Cuisine

Sa chair blanche, épaisse et dépourvue de pulpe pourrait faire douter qu’il s’agit d’un cédrat, tout comme sa forme qui ne ressemble en rien aux autres agrumes.
Par contre, son parfum enivrant et intense, qui se situe entre l’orange et le citron lorsque la main de Bouddha est mûre, fait très rapidement comprendre que c’est bien une variété de cédrat.

Main de Bouddha givrée par Guy Savoy

La peau du fruit peut être confite. Dans la cuisine occidentale, elle est souvent utilisée pour son zeste. La chair n’est pas amère comme celle de tous les cédrats, ainsi les doigts peuvent être coupés et tranchés avec la peau, et utilisée dans les salades ou parsemée sur des plats.

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?
Votre message